facebook pixel tracking photo

Conseils professionnels

Votre centre de ressources professionnelles

Quand il est question de votre avancement professionnel, l’échec de la planification équivaut à la planification de l’échec. Il ne suffit pas d’avoir des rêves et des aspirations. Vous devez aussi planifier votre parcours professionnel en créant un plan de carrière réaliste dressant la liste des étapes à suivre pour parvenir à votre objectif. C’est un exercice exigeant, et il est parfois difficile de savoir où commencer. Vous trouverez ci-dessous un guide détaillé pour vous aider à élaborer votre plan de carrière.

ÉTAPE 1 : PROCÉDEZ À UNE AUTO-ÉVALUATION

Dressez la liste de vos intérêts

Allez de l’abstrait au concret. Pensez à vos compétences, à votre formation et à votre expérience. Quelles sont vos motivations? Quel type d’employé êtes-vous? Par exemple : Je suis doué pour les chiffres et les relations interpersonnelles, j’ai une accréditation de S.C.P et j’aime diriger des projets.

Où vous situez-vous en ce moment?

Réfléchissez bien! Par exemple : J’ai terminé mes cours de S.C.P. J’ai de l’expérience en comptabilité. Je n’ai pas d’expérience dans le domaine de la paie.

Quel poste aimeriez-vous occuper dans le futur? 

Soyez ambitieux! Par exemple : J’aimerais occuper un poste de gestion.

ÉTAPE 2 : FIXEZ DES OBJECTIFS

Établissez des objectifs en utilisant l’approche SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis) 

Cette méthode est conçue pour transformer vos rêves en actions concrètes et réalisables. Commencez par cibler toutes les étapes nécessaires pour réaliser vos ambitions professionnelles. Si votre rêve est de devenir gestionnaire de la paie d’ici 10 ans, voici à quoi pourraient ressembler vos objectifs :

  1. Terminer mes cours en vue d’obtenir mon accréditation de S.C.P.
  2. Acquérir une expérience de travail pertinente afin de satisfaire à l’exigence d’expérience professionnelle du programme.
  3. Obtenir mon accréditation de S.C.P.
  4. Acquérir une expérience de travail plus poussée dans le domaine de la paie pour satisfaire à l’exigence de reconnaissance de l’expérience professionnelle du programme de G.A.P.
  5. Terminer les cours du programme de G.A.P.
  6. Obtenir mon accréditation de G.A.P.

Ensuite, transformez ces étapes en objectifs SMART. Par exemple :

  1. Obtenir mon accréditation de S.C.P d’ici deux ans en suivant des cours au collège ABC ou en ligne.
  2. Acquérir une expérience de travail pertinente dès maintenant en postulant des emplois de débutant ou des stages sur JobConnect, LinkedIn, ou d’autres sites d’emploi. Me joindre à un réseau de professionnels de la paie en adhérant à ma section locale de l’Association canadienne de la paie et en participant à des événements professionnels au cours des six prochains mois.
  3. Obtenir mon accréditation de S.C.P.
  4. Travailler dans le domaine de la paie et acquérir au moins deux années pondérées d’expérience en tant que responsable de la paie au sein d’une entreprise (assurant la vérification de l’exactitude la paie et des retenues obligatoires, etc.) ou une autre expérience équivalente.
  5. Terminer mes cours de G.A.P avec le soutien de mon employeur d’ici six ans.

Repérez les obstacles

Dressez la liste des obstacles (sur le plan personnel ou professionnel) qui pourraient vous empêcher de réaliser votre plan de carrière. Si votre recherche d’emploi est infructueuse, peut-être devriez-vous améliorer votre CV ou parfaire vos techniques d’entrevue?

Trouvez des moyens pour surmonter ces obstacles

Après avoir repéré les obstacles, ciblez les mesures à prendre pour les surmonter. Si votre CV (curriculum vitae) doit être amélioré, inspirez-vous de modèles trouvés dans vos recherches, demandez à une personne de confiance de le réviser, ou sollicitez les conseils d’un professionnel de la paie, d’un spécialiste des RH (ressources humaines) ou d’un recruteur chevronné dans votre secteur. Créez un profil professionnel sur LinkedIn et recherchez des renseignements pour vous aider à réussir vos entrevues. Tirez profit des ressources locales à votre disposition : de nombreuses agences de placement offrent gratuitement des séances de rédaction de CV ou des ateliers d’amélioration de techniques d’entrevue.

ÉTAPE 3 : FAITES UN PLAN DYNAMIQUE

Mesurez vos progrès

La seule manière de savoir si vous êtes sur le bon chemin, c’est de mesurer et d’évaluer vos progrès en cours de route. Ainsi, vous pourrez cibler les objectifs auxquels vous devez consacrer davantage de temps et d’énergie. Par exemple, vous avez peut-être obtenu votre accréditation de S.C.P avant le moment prévu, mais vous n’avez pas eu l’occasion de participer à des événements professionnels. Ou encore, vous pourriez peut-être consacrer plus de temps à la recherche d’emploi.

Échelonnez votre plan de carrière

Après avoir établi vos objectifs, organisez-les selon une suite logique sur une période de temps. Commencez par vos objectifs à court terme, puis progressez vers vos objectifs à long terme, jusqu’à l’atteinte de votre but. Il s’agit essentiellement de créer la feuille de route détaillée de votre réussite. Vous pouvez aller encore plus loin en dressant un plan de carrière « en sens inverse », c’est-à-dire en partant de votre rêve vers vos objectifs à court terme. Assurez-vous également que vos objectifs correspondent aux compétences que recherchent les employeurs afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Soyez flexible

Votre plan de carrière n’est pas coulé dans le béton. Gardez à l’esprit que vos objectifs pourraient changer avec le temps. Vous pourriez devoir modifier votre plan de carrière en raison de circonstances imprévues, si vous changez d’idée en cours de route ou encore si les moyens d’atteindre vos objectifs sont différents de ceux prévus initialement. Vous pouvez (et devrez probablement) modifier votre plan avec le temps.

Stratégies pour décrocher un emploi

Décrocher l’emploi de vos rêves n’est pas toujours évident. C’est une démarche qui exige beaucoup d’efforts, de patience et de pensée stratégique. Dans le marché du travail très concurrentiel d’aujourd’hui, il ne suffit pas de postuler des emplois puis d’attendre une convocation en entrevue. Vous devez élaborer un plan pour vous démarquer des autres candidats.

Voici quelques conseils pour vous aider :

Cherchez des emplois qui correspondent à votre expérience

Analysez d’abord vos expériences professionnelles, votre formation, vos réalisations et votre personnalité. Puis, parcourez les sites d’emplois comme JobConnect, LinkedIn et Indeed.ca pour trouver des emplois qui correspondent à votre profil. Par exemple, si vous cumulez 10 ans de métier et que vous trouvez des postes de gestionnaire de la paie demandant 10 ans d’expérience, n’hésitez pas à soumettre votre candidature. Toutefois, si la majorité des postes de gestionnaire de la paie requièrent 15 ans d’expérience, vous pouvez postuler des emplois de spécialiste ou d’analyste.

Adaptez votre CV et votre lettre de présentation au poste auquel vous aspirez

Votre CV et votre lettre de présentation servent de premier contact avec le responsable de l’embauche. Il est donc très important de mettre à jour votre CV afin qu’il corresponde aux besoins du marché. Les critères de rédaction des CV changent constamment. Si votre dernier CV date d’il y a cinq ans, il est probable qu’il soit désuet. N’hésitez pas à adapter votre CV et votre lettre de présentation à chacun des emplois que vous postulez (conseil : inspirez-vous de la description du poste pour rédiger votre CV).

Veillez à ce que votre CV soit bien présenté, professionnel et facile à lire.

Aidez les responsables de l’embauche et les recruteurs à vous trouver

Les employeurs et les recruteurs sont à la recherche des meilleurs candidats. Certains vont parfois jusqu’à communiquer directement avec les professionnels qui correspondent à leurs critères, notamment par l’intermédiaire de LinkedIn. En effet, un nombre croissant d’employeurs utilisent cette plateforme pour afficher des postes ainsi que pour communiquer avec les candidats potentiels. Aidez-les à vous trouver en suivant ces conseils :

  • Mettez à jour votre profil.
  • LinkedIn utilise votre titre de profil comme le ferait un moteur de recherche. Par conséquent, décrivez-vous en utilisant des termes qui correspondent aux mots-clés de recherche de votre emploi idéal.
  • Utilisez une photo professionnelle.
  • Sollicitez des recommandations sur LinkedIn auprès de vos collègues et de vos anciens gestionnaires.
  • Joignez-vous à des groupes et commentez les publications sur votre fil d’actualité.
  • Communiquez directement avec les recruteurs. Si vous faites déjà partie de leur réseau, vous serez en tête de liste lorsqu’une occasion d’emploi se présentera.
 

Réseautage

Selon les experts, de 70 % à 80 % des gens ont décroché leur emploi grâce au réseautage. Les activités de réseautage comme la Semaine nationale de la paie sont donc une excellente occasion de rencontrer d’autres professionnels de la paie. Lorsque vous tissez des liens avec une personne, cette dernière peut vous aider à faire avancer votre carrière au sein de votre entreprise ou même vous embaucher.

Demandez des conseils

Rechercher un emploi seul peut être stressant et démoralisant, surtout lorsque les employeurs ne répondent pas à l’appel. Les recruteurs sont là pour vous aider. En fait, c’est précisément leur travail. Sans compter que les agences de recrutement offrent gratuitement leurs services aux candidats.

Conseils pour rédiger un cv et une lettre de présentation

Que vous soyez un nouveau diplômé ou un professionnel aguerri, les conseils ci-dessous vous aideront à rédiger un CV qui se distingue du lot et qui mène à une entrevue.

Comblez les vides dans vos antécédents professionnels

Si votre CV est vague ou incomplet, le responsable de l’embauche pourrait croire que vous tentez de cacher de l’information. Vous devez expliquer tous les vides et toutes les périodes durant lesquelles vous n’occupiez pas d’emploi. Par exemple, si vous avez travaillé à temps partiel ou comme consultant, avez fait du bénévolat ou suivi des cours, vous devez l’indiquer.

Donnez une description précise de vos tâches et indiquez vos réalisations

Pour chacun des emplois que vous avez occupés, décrivez vos responsabilités et la façon dont vous avez contribué au succès de l’entreprise. Si vous ne décrivez pas vos tâches avec précision, les employeurs potentiels pourraient croire que votre expérience ne correspond pas à celle recherchée.

Évitez de rédiger un CV inutilement long

Les responsables de l’embauche dans le domaine de la paie s’intéressent aux candidats qui savent faire le tri des renseignements importants et se mettre en valeur le plus brièvement possible. Assurez-vous de brosser un portrait à la fois intéressant et succinct de vous et de la valeur que vous pouvez apporter à l’entreprise. N’oubliez pas : votre CV n’est pas une description d’emploi. Au lieu de décrire chaque tâche jamais réalisée, donnez un aperçu de vos fonctions, suivi de vos tâches et réalisations les plus notables énumérées sous forme de liste à puces. Rappelez-vous également que chaque tâche et réalisation de la liste doit être facile à comprendre pour quelqu’un qui ne vous connaît pas ou qui ignore en quoi votre travail consistait auparavant.

Attention aux erreurs et aux coquilles

Selon la société d’experts-conseils en dotation Robert Half, les dirigeants sont peu enclins en général à embaucher un candidat dont le CV contient ne serait-ce qu’une ou deux erreurs de frappe. De plus, lorsqu’un CV est désorganisé ou présenté de manière peu soignée, il donne l’impression que son auteur manque de professionnalisme et de compétences en communication. Faites toujours réviser votre CV par une personne qui saura vous faire des commentaires en toute franchise.

La touche finale

Prenez le temps d’adapter votre CV à chaque poste que vous postulez. Présentez l’information de manière à illustrer que vos compétences et votre expérience correspondent aux qualités recherchées par l’employeur. Ainsi, le responsable de l’embauche comprendra plus facilement les raisons qui font de vous un bon candidat. Si vous soumettez votre candidature à plusieurs emplois, assurez-vous que chaque CV que vous envoyez fait référence au bon poste et au bon employeur.

N’oubliez pas de joindre une lettre de présentation

La lettre de présentation vous permet d’exposer plus longuement vos forces et vos réalisations, et d’expliquer les raisons pour lesquelles vous estimez être le meilleur candidat. Elle vous permet aussi de mettre en valeur vos aptitudes à la communication. Ces aptitudes sont très recherchées, surtout chez les professionnels de la paie.

Conseils pour réussir une entrevue

ENTREVUES TÉLÉPHONIQUES

Les responsables de l’embauche utilisent souvent les entrevues téléphoniques de présélection pour en apprendre davantage sur les candidats. Il est donc très important de maîtriser les techniques d’entrevue au téléphone. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous aider à réussir votre entrevue et passer à la prochaine étape du processus de sélection.

1. PRÉPAREZ-VOUS

L’entrevue téléphonique est votre première chance de faire bonne impression auprès de votre futur employeur. Ne sous-estimez pas l’importance de bien s’y préparer. Passez en revue votre CV et préparez-vous à répondre à des questions sur votre expérience professionnelle. Si possible, faites des recherches sur l’entreprise et la description d’emploi, et préparez des réponses aux questions de base les plus fréquentes. 
 

2. EXERCEZ-VOUS

Pratiquez vos techniques d’entrevue pour repérer vos tics verbaux et vos problèmes d’élocution, et pour vérifier si vous parlez trop vite ou trop lentement. Exercez-vous à répondre aux questions d’entrevue. Si possible, enregistrez vos réponses. Vous verrez ainsi si vous faites bonne impression au téléphone. Cet enregistrement fera ressortir les sons vides comme « euh » et « hum », ce qui vous permettra de les réduire au minimum durant l’entrevue.

3. ÉLIMINEZ LES DISTRACTIONS

Pendant l’appel, demeurez dans un endroit calme et privé. Il est difficile de faire bonne impression auprès des responsables de l’embauche s’ils entendent des bruits de fond, comme des enfants qui jouent, un chien qui aboie, des klaxons ou le clic d’un clavier. Si ces bruits surviennent, faites preuve de jugement et excusez-vous sur-le-champ.

4. GARDEZ DU MATÉRIEL DE RÉFÉRENCE À PORTÉE DE MAIN

Préparez une liste de points à aborder et de questions à poser. Ayez sous la main un crayon et du papier, votre CV, la description d’emploi et les renseignements que vous avez trouvés au sujet de l’entreprise.

5. PARLEZ AVEC CONVICTION

Parlez clairement, et répondez en utilisant des mots et non des paroles vides comme « uh-huh » et « OK ». Assurez-vous que l’intervieweur a fini de parler ou de formuler sa question avant de répondre. Si vous souhaitez ajouter quelque chose, notez-le sur une feuille et attendez votre tour pour parler.

6. PRENEZ VOTRE TEMPS

Il est parfaitement acceptable de prendre quelques secondes pour réfléchir avant de répondre.
 

7. MONTREZ CE QUI VOUS REND UNIQUE ET SOYEZ PRÉCIS

Lorsque vous répondez aux questions, n’oubliez pas de parler des compétences et des expériences qui font de vous un candidat particulièrement qualifié. Assurez-vous de faire le lien entre votre expérience professionnelle et l’emploi que vous postulez, surtout si un tel lien ne paraît pas évident à première vue.
 

8. SOURIEZ

Il peut paraître étrange de vous préoccuper de vos expressions faciales alors que personne ne vous voit. Toutefois, sourire et maintenir une bonne posture vous aideront à projeter de l’enthousiasme, de la confiance et une image positive, même au téléphone.

ENTREVUES EN PERSONNE

Les employeurs utilisent souvent l’entrevue en personne pour déterminer si les candidats sont un bon choix pour l’entreprise, s’ils démontrent un véritable intérêt pour le poste et s’ils possèdent les compétences, l’expérience et l’attitude nécessaires. Voici quelques conseils pour vous aider à réussir votre entrevue.

AVANT L’ENTREVUE

1. Informez-vous. Faites des recherches approfondies sur l’entreprise ou sur l’organisme auprès duquel vous avez postulé. Renseignez-vous sur l’entreprise en général, sur ses concurrents et sur les dernières nouvelles de son secteur. N’hésitez pas à suivre l’entreprise sur les médias sociaux pour connaître sa position sur les enjeux d’actualité.

2. Préparez quelques anecdotes. Exercez-vous à mettre vos réalisations en contexte grâce à des anecdotes. Les candidats peuvent utiliser la méthode CAR (contexte, action, résultat) pour mettre en valeur leur expérience :

  • C – Quel était le Contexte (problème, objectif de rendement) en question?
  • A – Décrivez les Actions que vous avez prises (individuellement, en groupe ou en équipe) pour trouver une solution.
  • R – Quel a été le Résultat? Assurez-vous de quantifier vos résultats sous forme de pourcentages, de sommes d’argent, d’échéanciers, etc.

3. Portez une tenue appropriée. Préparez votre tenue la veille pour éviter d’être à la hâte le jour de l’entrevue. Assurez-vous d’avoir une apparence soignée et choisissez des vêtements du même style que ceux portés par les employés. Évitez de mettre du parfum, puisque de nombreux employeurs privilégient maintenant un environnement sans parfum.

4. Arrivez d’avance. Pensez à votre mode de transport et à votre itinéraire, et prévoyez arriver au moins 10 minutes avant l’entrevue. N’arrivez pas en retard.

DURANT L’ENTREVUE

1. Soyez un bon communicateur. Écoutez activement votre interlocuteur et montrez-lui que vous comprenez ce qu’il dit. Utilisez un langage clair et précis et veillez à rester professionnel et poli. Évitez d’utiliser le jargon, car il peut nuire à votre capacité à communiquer efficacement. Posez plusieurs questions sur le poste, l’organisation ainsi que la culture et les processus d’entreprise.

2. Évitez d’être trop familier. Il est important d’être énergique et enthousiaste durant une entrevue, mais cette rencontre reste un entretien professionnel destiné à parler d’affaires.

3. Reproduisez le langage corporel de l’autre et soyez attentif à la communication non verbale. Lorsque vous rencontrez une nouvelle personne, adoptez une posture, des gestes, des expressions et un ton de voix semblables aux siens. Ainsi, le recruteur se reconnaîtra en vous, et vous apparaîtrez à ses yeux comme quelqu’un de sympathique et d’agréable à côtoyer. Établissez un contact visuel et tenez-vous droit pour éviter d’avoir l’air trop décontracté. Essayez autant que possible de ne pas toucher votre visage ou vos cheveux.

APRÈS L’ENTREVUE

1. Faites un suivi auprès de l’intervieweur. Envoyez sans tarder un courriel de remerciement à l’intervieweur. Réitérez votre intérêt pour le poste et rappelez quelques-unes des compétences et des habiletés qui font de vous le candidat idéal.

2. Faites un suivi auprès du recruteur. Si vous utilisez une agence de recrutement, envoyez un courriel à votre recruteur après chaque entrevue. Cette personne travaille dans votre intérêt, et vous avez tout à gagner à la maintenir informée de vos démarches.

Robert Half est un fier partenaire de l'Association canadienne de la paie. Que vous ayez besoin de trouver les meilleurs talents, votre prochaine grande opportunité d'emploi ou une expertise-conseil pour gérer votre entreprise et vos défis en matière de ressources, Robert Half peut vous aider. Téléchargez votre CV et remplissez le formulaire de recherche d'emploi et vous serez mis en relation avec l'un de leurs spécialistes du recrutement locaux. Ils identifieront les opportunités et feront la promotion de votre profil auprès des employeurs à la recherche de divers talents dans le domaine de la comptabilité et de la finance, notamment les commis comptables, les administrateurs de la paie, les comptables séniors, les contrôleurs et bien plus encore.

Téléchargez votre CV

Vérificateur des connaissances sur la paie

Vous cherchez à évaluer les connaissances en conformité de la paie d'un membre de votre équipe ou d'un candidat? Voici un outil rapide et facile à utiliser. 

Utilisez le vérificateur!

Bénéficiez d’un avantage concurrentiel

Que vous soyez membre de l’ACP ou non, nos opportunités de perfectionnement professionnels peuvent aider les organisations à avoir une paie conforme, à améliorer leurs processus de paie et à atteindre de meilleurs résultats.

Voyez vos options

L’avantage de l’accréditation

Réduisez au minimum les risques de conformité de la paie! Quand vient le temps d’embaucher ou de promouvoir, recherchez des professionnels accrédités et restez conforme.

En savoir plus

Ce site utilise des cookies. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies décrits dans notre Déclaration de confidentialité.